Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

Bandeau Fauchage 2012

Fauchage tardif généralisé

L'expérimentation du fauchage tardif dans l’Yonne, mise en œuvre en 2009 et 2010, s'est avérée probante. Généralisée en 2011, cette méthode de fauchage en trois temps concilie la sécurité des usagers et la préservation de la biodiversité.

Concilier sécurité et préservation de la biodiversité

Tel est l’enjeu du Service Routier Départemental (SRD) depuis 2009, début de l’expérimentation. En effet, en matière d’entretien des dépendances vertes en bords de route, le fauchage tardif, dit "raisonné" a impulsé, de nouvelles pratiques se voulant plus respectueuses des rythmes de la nature (faune, flore) et de l’équilibre mis en place tout en assurant son rôle sécuritaire. Retour sur les pratiques et leur évolution.

Les 4 850 km de Routes Départementales (RD) sont désormais  fauchés de cette façon.

Fauchage Tardif

Le fauchage avant 2009

Afin de garder une bonne visibilité de la route, de la signalisation verticale, des carrefours et des virages et d'assurer la sécurité des usagers, les agents du SRD (6 équipes "fauchage") commençaient à faucher les accotements en mai sur une largeur d'outil de 1 à 1,5 mètre (intervention de sécurité) et une hauteur d’environ 10 cm dès que la hauteur de l'herbe atteignait 40 à 50 cm, et ce, autant de fois que nécessaire sur une période d’environ 3 semaines, ce qui nécessitait des passages réguliers sur les itinéraires.

Suivaient les interventions d’entretien sur la totalité des accotements jusqu’au fond des fossés jusqu'à fin juillet. Puis les opérations de fauchage s’étendaient jusqu'au talus comprenant le traitement des haies et des bordures de bois, autant de fois que nécessaire jusqu’en mars.

Le Fauchage tardif expérimenté dès 2009

En mai 2009, le Conseil Général a décidé d’expérimenter cette nouvelle méthode conciliant les enjeux environnementaux et de sécurité.

Tendre vers une gestion différenciée, c’est faucher le juste nécessaire aux moments appropriés

Dans une démarche responsable de développement durable, le fauchage tardif ou "fauchage raisonné" est un ensemble de bonnes pratiques destinées à rationaliser le fauchage en bord de route afin que les enjeux environnementaux et économiques soient intégrés dans la réalisation des objectifs de maintien de sécurité (virages, sorties de chemins, carrefours) et de conservation du patrimoine routier.

En 2009, 22 sections ont été choisies pour leur biodiversité, soit 100 km de Routes Départementales et donc 200 km de bas-côtés. En 2010, le choix d’extension des 32 sections (175 km de RD et donc 350 km de bas-côtés) s’est en majorité porté sur les sous-bois en vue d’une généralisation étendue. Le bilan s’est avéré positif et partagé par l’association "Entomologie Faune et Flore de l’Yonne".

Un fauchage en trois temps

De mai à fin août, les accotements sont fauchés sur un mètre environ (passe de sécurité) lorsque l’herbe est haute d’environ 30 à 40 cm, afin d’assurer la visibilité aux carrefours, virages et pieds de panneaux réduisant la hauteur à 10 cm. Puis, l'intervention se poursuit jusqu'au bord du fossé.

Le fauchage des fossés, talus et le débroussaillage intervient au 1er septembre, au lieu de début juin. Les associations environnementales associées à cette démarche ont salué cette initiative.

Sa généralisation dès 2011

En 2011, le Conseil Général a généralisé cette expérimentation à l’ensemble du réseau routier départemental. L’intervention du SRD consiste à faucher les accotements pour la sécurité des usagers et la viabilité des routes et à reporter à l’automne, plutôt qu’en juin, le traitement des fossés et talus, afin de préserver la faune et la flore.

Fichier à Télécharger :

Page mise à jour le mardi 12 juillet 2016

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site