Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

Renforcer notre qualité de vie

Renforcer notre qualité de vie

Le Conseil départemental et l’État, en association avec les intercommunalités, élaborent un programme d’actions à six ans destiné à améliorer l’offre et l’accessibilité des services au public dans l’Yonne.

Dans le magazine Au Fil de l’Yonne n°123 de décembre 2015 - janvier 2016, vous étiez invités à participer à une grande enquête portant sur l’amélioration des services au public dans l’Yonne. Ce questionnaire balayait six grands domaines : les services au public (relais de services publics, services postaux, banques, commerces alimentaires de proximité, stations-service, service départemental d’incendie et de secours, police, gendarmerie…), la mobilité (offre de transports, accès à internet, téléphonie), l’aide à l’emploi (Pôle emploi, missions locales…), les services sociaux (Ehpad, structures d’accueil petite enfance, prestations sociales, centres d’action sociale…), les services de santé, les services éducatifs, sportifs et culturels. Vous êtes près d’un millier à avoir répondu, par voie postale et par internet.

Un diagnostic différent selon les territoires

Cette enquête a permis de déterminer quels étaient les besoins, selon les territoires. Un diagnostic préalable à l’élaboration, par le Conseil départemental et l’État, en association avec les intercommunalités, d’un schéma(1) établissant, pour une durée de six ans, un programme d’actions destiné à améliorer l’offre et l’accessibilité des services dans l’Yonne.

"L’enjeu est de replacer l’Yonne dans une logique d’attractivité globale pour les entreprises, médecins, familles…, explique Emmanuel Boursault, directeur de l’Action économique et des Politiques territoriales du Conseil départemental. Même si nous appartenons administrativement à la région Bourgogne-Franche-Comté, une grande partie du département est sous influence francilienne et notre développement dépend des passerelles que nous créerons avec la région parisienne".

L’enquête a mis en exergue vos principales attentes, à savoir l’accès à la santé, au numérique, le transport vers les services existants. Ses conclusions vont guider le Conseil départemental dans l’exercice de ses compétences obligatoires et volontaristes, pour améliorer la qualité de vie dans l’Yonne.

(1) Le schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public.

LE CALENDRIER

27 octobre 2015 : comité de pilotage n°1 pour l’élaboration d’un diagnostic départemental en matière d’accessibilité des services au public.
Décembre 2015-janvier 2016 : enquête habitants.
Février 2016 : réunions par grands territoires avec les élus, entretiens avec les grands opérateurs.
23 mai 2016 : comité de pilotage n°2 Département, État et intercommunalités.
Analyse de l’offre et identification des territoires en déficit d’accès.
Dégagement des thèmes prioritaires.
15 et 16 juin 2016 : ateliers de travail pour définir les actions répondant aux enjeux identifiés. Celles-ci peuvent être portées par les communes, les intercommunalités, les opérateurs, le Département ou l’État.
12 juillet 2016 : comité de pilotage n°3.
Automne 2016 : rédaction des fiches action et finalisation du projet de schéma avec l’État.
1er trimestre 2017 : approbation du projet de schéma par l’assemblée départementale, soumis aux intercommunalités, à la Région et à la Conférence territoriale de l’action publique.
Automne 2017 : approbation du schéma définitif par l’assemblée départementale et prise de l’arrêté correspondant par le préfet de l’Yonne. La mise en œuvre des actions inscrites dans le schéma donnera lieu à une ou des conventions conclues entre l’État, le Département, les communes et intercommunalités intéressées, les organismes publics et privés concernés.

"L’élaboration du schéma départemental de l’accessibilité des services au public est une obligation qui nous est faite dans le cadre de la loi NOTRe(1). Cet exercice est soutenu financièrement à 80 % par l’État. Le but est de définir les actions à réaliser pour garantir la proximité des services dont les habitants ont besoin dans leur vie quotidienne. Au-delà de l’enquête par voie de questionnaires, nous avons aussi organisé des ateliers où ont été invités à réfléchir ensemble les élus et tous les opérateurs de services au public.

Des attentes prioritaires ont émergé, à savoir la santé, le numérique, la mobilité et les commerces et services de proximité. Tous les acteurs territoriaux devront être associés pour mener à bien ces différents chantiers. Pour sa part, le Conseil départemental est déjà mobilisé à travers les plans Yonne santé et Yonne numérique, ou encore son dispositif d’aide au maintien ou à la création de commerces alimentaires dans les communes de moins de 2 000 habitants (110 000 € engagés depuis 2015)."

Irène Eulriet-Brocardi, conseillère départementale de Charny

(1) Nouvelle organisation territoriale de la République.

VOS PRIORITÉS

L’ACCÈS À LA SANTÉ. L’enjeu est de maintenir l’offre de proximité des pharmacies, jugée satisfaisante, et de développer celle des médecins généralistes, dentistes, spécialistes…
Il est également de veiller à l’adéquation entre l’offre et la demande sur les territoires dont la population augmente (nord du département).
Les préconisations : améliorer l’attractivité du territoire pour les praticiens et les stagiaires, favoriser l’installation des jeunes médecins, organiser une offre de proximité, soutenir les projets de santé territoriaux (contrats locaux de santé et projets d’exercices coordonnées de la médecine ambulatoire), apporter un soutien aux outils de regroupement et de mise en réseau…
Des actions dans lesquelles le Conseil départemental s’est déjà engagé via son plan "Yonne santé", dont la première partie a été validée par les élus le 1er juillet dernier et qui comporte notamment trois aides financières (bourse de stage, bourse d’engagement 3e cycle et aide à l’installation), des actions de communication pour faire connaître ces dispositifs et le département, la mobilisation de l’ensemble des acteurs concernés… (voir n° 131 d’octobre 2016)
 L’ACCÈS AU NUMÉRIQUE. L’enjeu principal est la résorption des zones blanches et des zones de bas débit Internet/téléphonie, pour permettre le développement des services et usages numériques. Est suggérée la mise en place de points d’accès au numérique (espaces publics numériques).
Le Conseil départemental est pleinement conscient de l’enjeu du développement du numérique.
Afin que les zones rurales, sur lesquelles les opérateurs ont choisi de ne pas investir, ne soient pas oubliées, il a bâti un programme Très haut débit basé sur le déploiement de la fibre optique et la montée en débit, cofinancé avec l’État, les communautés de communes et la Région-Europe (voir dossier p.6-9 et le n° 127 de mai 2016).
LA MOBILITÉ. Tous les services et équipements ne pouvant être présents en tous points des territoires, particulièrement en milieu rural, il est nécessaire d’assurer la liaison entre les zones d’habitat et les lieux où ils sont implantés. D’où les préconisations suivantes : développement des solutions locales de transport, construction d’une stratégie des transports facilitant la mise en cohérence des offres (dans le respect des compétences de chaque acteur : communes, intercommunalités, Département, Région), amélioration de l’information, accompagnement à l’achat dématérialisé de billets de transport dans les maisons de services, par exemple.
LES COMMERCES. Les habitants des zones rurales veulent conserver leurs commerces de proximité. Il faut anticiper les transmissions, accompagner les projets pour faciliter leur aboutissement…
Le Conseil départemental, au titre de la solidarité territoriale et en cas de déficience de l’initiative privée, peut accompagner les communes dans cette démarche et subventionner un dernier commerce en milieu rural dans le secteur des métiers de bouche (boulangerie, boucherie), et commerce multiservice.
LES SERVICES PUBLICS. Pour maintenir l’accès aux opérateurs et à leurs services, face aux fermetures de permanences, le schéma encourage les projets de maisons de services publics (avec accompagnement aux usages du numérique).
Le Conseil départemental sera un partenaire de ces programmes notamment via un accompagnement financier à la mise en place.

Page mise à jour le mercredi 12 avril 2017

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site