Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

Collège Pierre et Jean Lerouge Chablis

Chablis : donner plus de confort aux collégiens et aux enseignants

Collège Pierre et Jean Lerouge de Chablis

La réhabilitation de la totalité du collège Pierre et Jean Lerouge de Chablis a débuté en avril 2014. La restauration scolaire, le préau et le bâtiment administratif ont déjà été livrés.

"Lorsque j’ai pris mes fonctions dans ce collège, à la rentrée 2014-2015, j’ai trouvé son aspect triste, se souvient Philippe Robin, le principal du collège Pierre et Jean Lerouge de Chablis (Photo ci-dessus : Patrick Gendraud entouré de la gestionnaire Évelyne Fincket du principal Philippe Robin). Avec ses nouvelles couleurs et sa lumière, c’est un établissement où on a envie de venir". Car le collège a amorcé sa mue. Sa réhabilitation a commencé en avril 2014, mais était programmée depuis plusieurs années. L’architecte (un cabinet de Vermenton) a été désigné en juillet 2011, le dossier de l’avant-projet définitif validé en mai 2013 et les entreprises (majoritairement icaunaises) sont sélectionnées depuis février 2014. La fin du chantier est estimée à août 2017(1).

"C’est l’aboutissement de longues années de patience, reconnaît Patrick Gendraud, le conseiller départemental du canton,1er vice-président du Département et maire de la commune. Je suis élu depuis 1998 et dès mon premier mandat, j’avais alerté le Département sur la nécessité de réhabiliter le collège. Les Chablisiens ont su attendre leur tour". Bien sûr, un tel projet n’échappe pas à un certain nombre de nuisances : "Le chantier se déroule en site occupé, comme nous l’avons vécu à Denfert-Rochereau à Auxerre, et il n’y a rien de plus compliqué. Avec les inconvénients que cela génère pour les élèves, les enseignants et le personnel administratif. Mais chacun, le principal Philippe Robin en tête, fait preuve de compréhension et de tolérance".

Quatre phases de travaux en site occupé

Cette opération tiroir comporte quatre phases. La première est terminée et la restauration scolaire a été livrée au 1er septembre 2015. Le préau est construit, le bâtiment administratif et les logements sont achevés depuis janvier dernier. Les travaux continuent (deuxième phase) dans les locaux libérés avec la restructuration de l’ancienne restauration scolaire en salles de technologie, salle des professeurs et bureau de vie scolaire.

La gestionnaire Évelyne Finck reconnaît que s’il n’est pas facile de côtoyer un chantier, tout le monde fait au mieux, entreprises comprises : "Elles savent qu’il y a des élèves et sont très serviables". Le nouveau collège la séduit beaucoup, avec "son matériel de qualité, le symbole de l’escargot qui va relier les bâtiments au niveau de la toiture, le vert et le jaune qui rappellent une grappe de raisin…" L’établissement gagne en esthétique mais aussi en espace et en confort. Une impression partout présente selon Philippe Robin qui, en plus des futurs espaces dernier cri réservés aux apprentissages, pointe "le préau, pourvu de casiers comme les mamans le demandaient, et la demi-pension moderne qui accueille 308 élèves et une vingtaine d’adultes…"

Des normes qualité très exigeantes

Cuisines collège Pierre et Jean Lerouge de Chablis

Dans la restauration scolaire justement, les cuisines, le self et le réfectoire rutilent. Les personnels présents(2) se félicitent de leur nouvel outil de travail et du matériel qui leur a été délivré. Pour sensibiliser les élèves au tri des déchets, chacun est invité à glisser emballages et biodéchets dans des ouvertures dédiées. "Légumerie, frigos par famille de denrées, siphons de sol pour vider les seaux, armoires à stériliser, friteuse montant à température en un temps record… tout est pratique et bien conçu, explique Évelyne Finck. L’organisation est telle qu’il n’y a pas de rupture de la chaîne du froid et les normes d’hygiène sont draconiennes". Dans un an et demi, c’est l’ensemble de l’établissement qui aura ainsi fait peau neuve, pour de meilleures conditions de travail des élèves mais aussi des personnels.

(1) Le chantier accuse un retard dû à la cessation d’activité de l’entreprise de plomberie.
(2) Le collège Pierre et Jean Lerouge compte 7 personnels TOS (techniciens ouvriers et de service).

Le programme de travaux en détail

  • Réhabilitation : remise aux normes de sécurité et d’accessibilité de l’ensemble des bâtiments d’enseignement, installation d’un ascenseur, isolation thermique des façades et remplacement des menuiseries extérieures, étanchéité des terrasses, réorganisation fonctionnelle et réfection des locaux d’enseignement, réfection de la cour de récréation, des espaces verts.
  • Restructuration : réfection des salles de classe et réaménagement des salles de biologie et de physique dans le bâtiment externat ; réaménagement des salles de technologie, de la salle de professeurs et du bureau de vie scolaire dans l’ancienne restauration scolaire ; réaménagement de l’atelier d’entretien et du garage dans l’ancien bâtiment technologique ; création d’une nouvelle infirmerie dans l’ancien bâtiment technologique ; réorganisation du pôle administratif et réfection des appartements de fonction.
  • Construction d’extensions : création d’un nouveau bâtiment de restauration scolaire, d’un nouveau bâtiment foyer des élèves, d’un préau et de galeries couvertes, de garages, d’un hall d’accueil de 139 m2 accolé au bâtiment administratif.
    À noter : le bâtiment CDI (Centre de documentation et d’information) a été construit en 2001.

En chiffres

  • 430 élèves : capacité d’accueil
  • 36 mois : durée des travaux
  • 8,45 millions d’euros TTC : coût de l’opération (études et travaux)
  • 2 932 m2 : surface de plancher réhabilité
  • 756 m2 : surface de plancher construit
Patrick Gendraud au collège Pierre et Jean Lerouge de Chablis

3 QUESTIONS À...

Patrick Gendraud, 1er vice-président du Conseil départemental, conseiller départemental du canton de Chablis

  1. Le collège de Chablis n’est pas le premier à faire l’objet d’une réhabilitation complète ?
    En effet, le Conseil départemental a engagé, depuis 2001, un vaste programme de réhabilitation et de reconstruction des collèges représentant en moyenne 10,5 millions d’euros par an. 12 des 33 collèges publics de l’Yonne ont ainsi été remis à neuf, et le Conseil départemental poursuit ce programme dans la mesure de ses moyens de plus en plus contraints. La réhabilitation du collège de Chablis s’inscrit dans cet effort.
  2. Pourquoi sa réhabilitation était-elle nécessaire ?
    Les enfants n’avaient aucune possibilité de s’abriter les jours d’intempéries ; dorénavant un préau et des galeries couvertes longeant les bâtiments vont leur permettre de déambuler sans être exposés à la pluie. D’autre part il fallait lui donner une identité : les bâtiments étaient dispersés et l’établissement n’avait ni façade ni harmonie. Et globalement il fallait restructurer et remettre en état des bâtiments devenus vétustes pour donner plus de confort aux élèves et aux enseignants.
  3. La restructuration du collège va s’accompagner d’un réaménagement de l’environnement. Quels sont les projets ?
    Les extérieurs vont intégralement être aménagés, avec la création d’un parking de dépose des bus. Cette gare routière va être prise en charge par la Ville de Chablis, pour faciliter l’accès et la desserte des élèves. Un sens unique sera instauré de manière à ce que les enfants soient le plus en sécurité possible entre le moment où ils descendent du car et leur accès au collège.

Page mise à jour le lundi 06 juin 2016

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site