Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

Missions Conseil Départemental

Ouvrir les portes de l’emploi

Ouvrir les portes de l’emploi

Les ateliers chantiers d’insertion développent des partenariats avec les entreprises de l’Yonne.

Si leur nom officiel est "atelier chantier d’insertion", ils préfèrent le terme d’ "entreprise associative au service du retour à l’emploi". "Nous ne sommes pas des structures sociales mais des structures économiques avec une mission d’insertion pour permettre à nos salariés de repartir vers l’emploi, explique Érik Polrot, président de l’ACIP 89 (Association des chantiers d’insertion permanents de l’Yonne), directeur des Jardins de la croisière, à Sens. Nous sommes sous convention avec l’État et le Conseil départemental, et avons des obligations de résultats : 50 à 70 % de sorties dynamiques(1) selon les territoires".

Les chantiers d’insertion interviennent au service des entreprises, particuliers et collectivités(2), et ce, dans plusieurs domaines : environnement (espaces verts, légumes bio, rivières et forêts, recyclage papier et vêtements, collecte et réemploi, voirie), bâtiment (petit patrimoine bâti, restauration, entretien), fabrication de jouets, de palettes, repassage, mobilité…

Leurs salariés, des demandeurs d’emploi (hormis les permanents), sont positionnés par Pôle emploi, les services sociaux du Conseil départemental et Coallia pour les bénéficiaires du RSA (Revenu de solidarité active)… Ils sont embauchés en CDDI (contrat à durée déterminée d’insertion), généralement de 26 h par semaine pour 6 mois, renouvelable dans la limite de 24 mois. En parallèle, ils s’engagent à réaliser des démarches concrètes vers l’emploi, soutenus par les permanents des structures.

Les ateliers chantiers d’insertion ont développé des partenariats forts avec les entreprises. Pour accroître leur chiffre d’affaires et rester à l’équilibre économique (face à la baisse généralisée des subventions), mais aussi pour proposer leurs salariés pour des périodes d’immersion(3) et les positionner sur des offres de recrutements. "Nous allons aussi faciliter les contrats d’intérim pour permettre à nos salariés de compléter leur CDDI, d’autant plus que l’intérim est souvent le premier pas vers l’entreprise", ajoute Érik Polrot. "Développer le lien avec les entreprises est l’axe 1 du Pacte territorial d’insertion 2015-2017, voté par les élus en 2014, souligne Antoine Bonacorsi, chargé de mission à la direction Prévention Insertion du Conseil départemental. Nous mobilisons des fonds dans le cadre de l’appel à projets FSE (Fonds social européen) pour pouvoir développer cet aspect-là".

(1) Emploi, intérim ou formation qualifiante.
(2) Qui font appel à elles également dans le cadre de leurs marchés publics en vertu de la clause sociale.
(3) La personne reste alors salariée par la structure.

En chiffres

  • 470 demandeurs d’emploi embauchés et accompagnés par an
  • 50 % de bénéficiaires du RSA (Revenu de solidarité active)
  • 40 salariés permanents
  • 60 % de sorties dynamiques (emploi ou formation qualifiante)
  • 1,6 million d’euros de chiffre d’affaires (30 % du budget des structures)
  • 1 million d’euros de financement du Conseil départemental

11 CHANTIERS D’INSERTION DANS L’YONNE

  • AFR du Créanton à Brienon-sur-Armançon : 03 86 63 42 86
  • Amidon 89 à Auxerre : 03 86 46 65 12
  • Barre Pénélope à Sens : 03 86 83 00 01
  • Émeraude à Saint-Fargeau : 03 86 74 19 50
  • Jardins de la croisière à Sens : 03 86 64 93 18
  • Jardins du cœur  à Auxerre : 03 86 46 24 33
  • Le Chênelet à Toucy : 03 86 74 38 38
  • Mobil’éco à Sens : 03 86 83 03 58
  • Renouer environnement à Cheny - Pontigny : 03 86 34 38 37
  • Sitaphy à Auxerre : 03 86 42 96 84
  • Vitavie à Brienon-sur-Armançon : 03 86 63 38 26

Page mise à jour le lundi 27 février 2017

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site