Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

21 cantons de l'Yonne

Zoom sur le Canton Cœur de Puisaye

Zoom sur le Canton Cœur de Puisaye

Entretien avec Isabelle Froment-Meurice et Pascal Bourgeois, conseillers départementaux du Canton Cœur de Puisaye.

Le mandat de conseiller départemental est un engagement de taille. Qu'est-ce qui vous a motivés ?

Isabelle Froment-Meurice (IF-M) : Après 20 ans d'une carrière professionnelle très riche dans un groupe engagé auprès des collectivités locales, j'ai eu envie d'apporter cette expérience au service de notre territoire. Élue depuis 2008 à Villiers-Saint-Benoît, mais aussi à la communauté de communes Cœur de Puisaye, mon engagement au Département me permet d'apporter une dimension supplémentaire, d'approfondir ma connaissance du territoire, de mieux en appréhender les enjeux, afin de mieux l'accompagner dans cette phase de profond bouleversement institutionnel (avec notamment la création de la "grande" communauté de communes).

Pascal Bourgeois (PB) : Je voulais reprendre un mandat avec des responsabilités au cœur de ma famille politique, aujourd'hui, largement inscrite dans la majorité départementale. Actif dans la politique sportive du Département, je souhaite poursuivre et développer les projets engagés. Mon unique regret : ce sentiment d'être moins sollicité par les élus locaux… Peut-être parce que je n'ai pas de mandat local...

Pouvez-vous nous expliquer la manière dont fonctionne votre binôme ?

IF-M : J'essaie d'être la courroie de transmission entre les maires de notre territoire et le Département, les accompagnant sur leurs différents dossiers en lien avec notre collectivité. Je préside également l'Équipe pluridisciplinaire locale qui a un œil sur le social, ce qui m'a permis de participer à la refonte des règlements de certaines aides sociales (le Fonds d'aide à la Jeunesse, le Fonds unique de solidarité logement, etc.), et de bien appréhender la situation délicate de certains de nos administrés. Sur la politique culturelle, je mène des réformes structurelles pour L'Yonne en Scène , bras armé du département pour la diffusion théâtrale que je préside, et pour Yonne Arts Vivants , association regroupant une très grande partie des professeurs de musique, danse et théâtre du département, ce, pour asseoir durablement la politique culturelle du département.

PB : Mon engagement est tourné vers le sport et ses valeurs avec, entre autres, le programme Yonne tour sport qui s'inscrit dans la politique de sport de masse (sport pour tous) et que je porte depuis le début. Je reste cependant à l'écoute des clubs qui jouent au niveau national ; ils participent à la réputation de l'Yonne et nous nous devons de les accompagner vers leur propre réussite.

Tous deux connaissez bien votre territoire. Quels sont ses atouts, ses faiblesses aussi ?

IF-M : Notre canton est né de la fusion de communes des anciens cantons de Toucy, Bléneau et Saint-Fargeau. C'est une force puisqu'il correspond au périmètre de la communauté de communes Cœur de Puisaye. Cela apporte de la cohérence dans la conduite de nos projets communs. Autre force, ce développement économique relativement équilibré sur le territoire où il n'existe pas de réel pôle prédominant mais plutôt une multiplicité de pôles que constituent les anciens chefs-lieux de cantons, mais également d'autres bourgs importants comme Pourrain ou Champignelles… Notre potentiel touristique , avec Saint-Fargeau, le lac du Bourdon, les peintures murales et nos musées du Son (Saint-Fargeau), d'Art et d'Histoire de Puisaye à Villiers-Saint-Benoît, ne peut être démenti. Nous devons poursuivre les actions œuvrant à son développement. Côté faiblesses, nous sommes atteints des maux classiques des territoires ruraux comme la désertification médicale, la faiblesse du réseau numérique et la présence de nombreuses zones grises en téléphonie mobile…

PB : Une partie de notre canton est proche d'Auxerre, donc facile à vendre, d’autres, comme Bléneau, sont davantage tournées vers le Loiret. Située entre l'A77 et l'A6, cette partie du territoire reste assez isolée, ce qui peut ralentir une politique qui prône l'attractivité. Je tiens cependant à souligner la très belle présence d'industries et d'entrepreneurs tels Nogues ou Louault. Entrepreneur moi-même, ils font un peu partie de ma famille et je les regarde comme les vrais créateurs de richesses et d'emplois. Je défends enfin une vision départementale, avec une bonne répartition des ressources. Pour ce, chacun doit entendre la notion de solidarité départementale, notion présente mais à développer encore au sein de notre assemblée.

Justement, quel regard portez-vous sur la nouvelle assemblée départementale ?

IF-M : Notre assemblée est aussi marquée par certaines particularités. Si toutes les sensibilités s'expriment, demeurent certains clivages liés aux différentes générations en présence, à notre appartenance rurale ou urbaine, à notre approche des dossiers selon que l'on soit une femme ou un homme. Mais le travail est réel et sérieux entre les élus, notamment au sein de la 5e Commission où Pascal et moi-même siégeons puisqu'elle regroupe le Sport et la Culture. Le fait de siéger au sein de la même commission (une quasi-exception pour les binômes élus de notre assemblée) a l'avantage de renforcer la cohérence de notre binôme.

PB : La parité est une bonne chose, elle nous apporte une nouvelle ouverture d'esprit. Une ouverture que l'on retrouve chez notre président qui laisse beaucoup de place au dialogue, notamment lors des réunions de vice-présidents, nous sollicitant dans la prise de grandes décisions, ce qui n'a pas toujours été le cas avec ses prédécesseurs… Vous savez, nous ne sommes pas là pour faire du cinéma ou des promesses intenables. Inscrits dans la réalité, notre rôle est de gérer un Département.

Propos recueillis par Christophe Lemeux

En 3 chiffres

Carte Canton Cœur de Puisaye
  • 24 communes
  • 16 818 habitants
  • 717,06 km2 de superficie

Économie : "Tout ce qui roule..."

Remorques Louault

Coup de cœur économique des élus, l'entreprise "Remorques Louault" basée à Saint-Fargeau. "Ici, nous sommes face à la valeur travail, à l'esprit d'entreprise,celui qui crée les richesses d'un territoire", confie Pascal Bourgeois dans les locaux de la société qui, poursuit-il, "contribue comme l'entreprise Nogues par ailleurs et pour ne citer qu'elles, à une bonne santé industrielle du territoire de Saint-Fargeau". L’entreprise, qui emploie plus de 100 salariés, se distingue dans la conception de "Produits à la carte". Un "sur-mesure" qui lui permet d'offrir une très large palette d'interventions à destination des professionnels du BTP comme des professionnels du transport (y compris les transports spécifiques), aux agriculteurs, aux forestiers, à la défense nationale… Une expérience et un professionnalisme qui lui ouvrent également les portes de l'export, travaillant pour les DOM ou encore l'Algérie…

→ www.remorques-louault.com

Culture : "Art et Histoire de Puisaye"

Musée d'Art et Histoire de Puisaye

Particulièrement impliquée dans la vie culturelle du département, Isabelle Froment-Meurice, par ailleurs présidente de l'association L’Yonne en Scène et membre du conseil d'administration de Yonne Arts Vivants, tenait à faire étape au musée d'Arts et d'Histoire de Puisaye à Villiers-Saint-Benoît. À l'extérieur elle nous indique les dernières réalisations effectuées avec le concours du Conseil départemental : "C'est la restauration des toitons et de ce haut-vent qui abrite "Le Retable d'Hôtes à la Gloire de Bacchus", création monumentale de Jean-Michel Doix et Marie-Pierre Méheust, offerte par l'association des Amis du Musée". Réouvert depuis 2009, le musée, à la scénographie pédagogique, présente de magnifiques collections de faïences et de grès de Puisaye (du XVIIe au XIXe siècle) ainsi qu'un statuaire religieux des plus remarquables. "Ce musée a retrouvé son esprit d'origine" reprend l'élue au cœur de cette belle demeure bourgeoise du XVIIIe siècle.

→ www.tourisme-coeurdepuisaye.fr

Plus qu'un château, un personnage historique

Château de Saint-Fargeau

Nos deux élus sont unanimes, le canton Cœur de Puisaye possède un fort potentiel touristique avec la présence de quelques joyaux sur son territoire,à l'image du château de Saint-Fargeau, classé au titre des Monuments historiques. Son Histoire, qui s'étend sur dix siècles, constitue aujourd'hui la trame d'un des plus grands spectacles historiques d'Europe avec 600 acteurs et 60 cavaliers. Cher à Jean d'Ormesson, qui séjourna à de nombreuses reprises dans "le château familial", il est le personnage principal de "Au plaisir de Dieu" un roman qui, comme bien d'autres, place la Puisaye au cœur de l'œuvre magistrale de l’académicien. De nombreuses visites guidées permettent de découvrir l'évolution architecturale des lieux au fil des siècles ; à découvrir aussi pour ses visites nocturnes où l'on semble être invité par les ducs de Saint-Fargeau.

→ www.chateau-de-st-fargeau.com

Zoom sur le Canton Cœur de Puisaye

Entretien avec Isabelle Froment-Meurice et Pascal Bourgeois, conseillers départementaux du Canton Cœur de Puisaye.

Page mise à jour le jeudi 23 juin 2016

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site